Rubriigiarhiiv: xpress pc

J’ai lue certains temoignages vis-i -vis des rencontres sur internet et j’ai voulue raconter notre histoire, qui etait devenue fort nefaste pour moi et pour mon couple

J’ai lue certains temoignages vis-i -vis des rencontres sur internet et j’ai voulue raconter notre histoire, qui etait devenue fort nefaste pour moi et pour mon couple

Pour ceux qui m’ont lus au fait que je me suis sentie invisible dans ma relation pendant trop un moment, la reaction a ete de me retrouver sur des sites de rencontres pour tchater avec des hommes.

Moi, qui etait asoifee de me sentir esxistante, belle, interessante, ect. J’avais enfin tomber sur le reconfort et l’attention, tant desires depuis des mois. Je profitais de ces longues journees passees seule, a tchater avec des hommes a me faire flatter et m’abreuver de leurs si jolies paroles dont j’avais tant besoin d’entendre. Je jouais, telle une piece de theatre. J’avais change le identite, mon espace perso msn etait concu au regard de ces hommes. Mes mon histoire restait la aussi, sauf que c’etait mon ancienne life palpitante que je revivais au quotidien avec eux. Cette femme active, l’artiste dont j’suis toujours dailleur mais que je deguisait a ma maniere, la ballerine que on m’a pendant tres un moment, elle existait toujours, ainsi, mon ancien travail etait de nouveau present. Mais j’etais celibataire Afin de ces hommes, pour ne que dalle perdre de leurs caresses murmurees par des mots derriere un ecran.

Un jour, je suis vraiment tombee sous le charme d’un homme. Il faisait trop craquer et autant physiquement, qu’interieurement. Apres 2 mois a tchater avec lui tout les jours une semaine pendant de grandes heures, je ne pensais qu’a lui. C’etait devenu une vraie drogue je ne xpress france pouvais plus m’en passer. Le week-end mon conjoint ne travaillait jamais, et si il devait partir, j’ avais tres hate qu’il parte de la maison pour alle retrouver mon cyberamour. Tout votre dont j’avais besoin a ce moment la, lui me l’apportait. J’me sentais enfin vivre, appreciee, desiree. Le commencement est l’ecriture, ensuite la webcam, les telephones et pour me retrouver au mesonge, la trahison et la honte qui me hantait, m’angoissait De surcroi®t qui plus est. Jätka lugemist